L'ESCALADE

SUBSTAINABLE

de BLOC DURABLE

BOULDERING

"Pour une grimpe respectueuse qui répond aux besoins présents sans compromettre la pratique des générations futures"

NOTRE EnGAGEMENT

Pour un évènement d'escalade respectueux de sa pratique et de son environnement.

Grimper oui ! Mais pas n'importe où ...

L'affiche que nous avons choisi pour le Festival met à l'honneur l'un des blocs les plus difficile de la forêt : The Big Island. Avec sa ligne en 8c et une autre récemment ouverte en 8c+ ou 9a, c'est ce qu'on appelle un bloc mythique ! Il est situé dans la forêt domaniale des Trois Pignons, dans la partie dite de Coquibus.
Cependant, le festival ne se déroulera pas sur ce secteur car il se situe sur une parcelle dédiée à la forêt et à la biodiversité.

Comment ça se fait ?
Au début des années 70, l'Etat a racheté les parcelles forestières des Trois Pignons et il a été convenu que le sud resterait dédié à l'accueil du public et le nord à la forêt et sa biodiversité.
Il n'y a donc aucun circuit d'escalade tracé dans cette zone. La grimpe pratiquée dans cette zone peut être qualifiée de "hors-piste".
The Big Island est donc un bloc "hors-piste" mais le nombre de grimpeur pouvant pratiquer un tel niveau d'escalade étant restreint, les impacts sur la forêt devraient rester maîtrisés.

Comment ça se fait ?
Au début des années 70, l'Etat a racheté les parcelles forestières des Trois Pignons et il a été convenu que le sud resterait dédié à l'accueil du public et le nord à la forêt et sa biodiversité.
Il n'y a donc aucun circuit d'escalade tracé dans cette zone. La grimpe pratiquée dans cette zone peut être qualifiée de "hors-piste".
The Big Island est donc un bloc "hors-piste" mais le nombre de grimpeur pouvant pratiquer un tel niveau d'escalade étant restreint, les impacts sur la forêt devraient rester maîtrisés.

Une fréquentation mesurée ...

Le festival en lien avec l'ONF, ne souhaite pas que la fréquentation augmente dans cette zone fragile. C'est un refuge pour des espèces en danger comme les chauve-souris ou pour les oiseaux nicheurs et migrateurs.

Si vous souhaitez découvrir cette zone tout en la respectant, utilisez le GR 11 qui n'a pas été effacé et laissez vous subjuguer par la beauté de la lande à callune, des chaos vierges et d'un milieu naturel préservé.
Les opportunités de pratiquer l'escalade ne manquent pas ailleurs dans la forêt.
Pierre Arnaud Chouvy et Nicolas Batien.

une pratique durable

La forêt n'est pas une salle d'escalade, elle est fragile et doit être protégée.
Comment pratiquer l'escalade de bloc durable ? Quelles sont les bonnes pratiques à adopter ?

Protégeons les sols et le rocher

Soulevons nos crashpads pour les déplacer ◉
En forêt, restons sur les chemins pour limiter l'érosion et ménager faune et flore. ◉
Participons à des travaux d'aménagement anti érosion ◉  
◉ Nettoyons nos chaussons, le sable érode le rocher et diminue l'adhérence.
◉ Ne grimpons pas sur rocher humide ou en l'ayant séché artificiellement.
◉ Ne taillons pas et n'améliorons pas les prises, brossons délicatement.

Protégeons la forêt et sa biodiversité

Ne grimpons pas de nuit, un peu de répit pour la faune ◉
En forêt, écoutons les oiseaux plutôt que la musique ◉
N'allumons ni feu ni flamme en forêt, 40 HT brûlent chaque année. ◉  
◉ Ne laissons aucun déchet en forêt : pas de papier, plastiques, épluchures, déjections.
◉ La magnésie pollue, n'en abusons pas et nettoyons après en avoir utilisée.
◉ Maîtrisons nos chiens, rappel ou laisse.

Soyons les sentinelles de la forêt et les acteurs de sa conservation !

Pour en savoir + sur les enjeux de l'escalade durable, téléchargez le PDF !

Escalade durable

INFOS PRATIQUES

Où et comment me rendre au festival ?
En savoir +